0
0 In Bien être/ Blog

Les Remèdes Naturels : la Phytothérapie

Commençons tout d’abord par définir un peu le mot “phytothérapie”

En Grec : Phyto → Plantes et Thérapie → Soigner

La phytothérapie est une médecine ancestrale qui consiste simplement à se soigner ou à prévenir certaines pathologies en utilisant les propriétés médicinales des plantes. Les plantes peuvent être utilisées entièrement ou partiellement comme pour les huiles essentielles (feuilles, fleurs, racines…). La phytothérapie regroupe plusieurs méthodes naturelles comme l’aromathérapie (les huiles essentielles), l’argilothérapie (les argiles) ou encore la gemmothérapie (les bourgeons).

COMMENT FONCTIONNE LA PHYTOTHÉRAPIE ?

Pendant leurs évolutions, les plantes développent des substances qu’on appelle des principes actifs, ces principes actifs possèdent des fonctions vitales pour la plante comme être un moyen de défense contre les parasites, assurer une bonne nutrition ou encore renouveler l’espèce. La concentration en principes actifs d’une plante varie en fonction de son âge, de la saison, du climat et de l’environnement. Ce sont les principes actifs de la plante qui vont agir sur l’organisme.

Toutes les plantes ne sont pas médicinales et utilisées en phytothérapie, certaines sont même toxiques voir très dangereuses. 

Les plantes sont souvent utilisées dans des médicaments, les laboratoires vont n’utiliser qu’un seul des principes actifs de la plante, le médicament possède alors une indication précise du symptôme à soigner ou à soulager.

En phytothérapie, la plante est étudiée entièrement et tous les principes actifs sont utilisés, cette méthode naturelle ne traite pas qu’un seul symptôme mais plusieurs. Une seule plante peut être prescrite pour soigner ou soulager plusieurs symptômes.

Exemple : Le saule blanc est utilisé dans l’aspirine est sert uniquement à enlever la douleur et la fièvre, en phytothérapie, le saule blanc est aussi un antidouleur et fébrifuge (anti-fièvre) mais il agit également sur le sommeil, les angoisses, contre la grippe et le rhume ou encore les rhumatismes.

La phytothérapie a l’avantage d’entraîner très peu d’effets secondaires.

SOUS QUELLES FORMENT UTILISENT ONT LA PHYTOTHÉRAPIE ?

  • En tisane fraîche ou sèche (en infusion, on verse de l’eau bouillante sur la plante en laissant infuser entre 10 et 20 minutes, on utilise les feuilles, les graines et les fleurs des plantes).
  • En décoction (On utilise les parties dures de la plante comme la racine, le bois ou les écorces et on les fait bouillir dans l’eau entre 10 et 30 minutes).
  • En macérat glycériné (On utilise les bourgeons des plantes qu’on laisse macérer dans un mélange de glycérine et d’alcool, le macérat s’utilise sous forme de gouttes).
  • En teinture mère (On laisse macérer la plante dans l’alcool).
  • En poudre (Les plantes sont utilisées en extrait sec et en poudre pour les gélules).
  • En suspension intégrale (Méthode qui consiste à congeler la plante dans de l’azote liquide, puis la broyer et placer le résultat en suspension dans l’alcool à 30°, le résultat est l’EPS : Extraits fluides de Plantes Standardisés).

Zoom sur les tisanes :

L’homme utilise les plantes pour se soigner depuis des millénaires. De nombreuses civilisations ont exploité les bienfaits des plantes comme en Mésopotamie, en Egypte, en Inde (médecine ayurvédique) ou encore en Chine. La forme d’utilisation la plus traditionnelle est la tisane. La tisane est un moyen très accessible et très facile de profiter des bienfaits de la phytothérapie. 

La plante fraîche ou sèche sait garder ces propriétés en l’absence de l’eau car c’est un processus naturel que la plante met en place en prévision des périodes de sécheresse, elles conservent donc ses contenues en principes actifs durant une longue période. Les herbes en vrac ou les sachets déjà composés sont les plus simples d’utilisation.

La tisane peut être préparée à partir de végétaux frais ou séchés, choisissez des herbes en vrac ou des sachets vendus dans le commerce car ils sont plus facilement accessibles.

LES BRANCHES DE LA PHYTOTHÉRAPIE :

Aromathérapie

Pour en savoir plus sur les huiles essentielles, rendez vous sur l’article du blog : Les huiles essentielles

Gemmothérapie

La gemmothérapie est une branche de la phytothérapie. En phytothérapie, on utilise les feuilles, les fleurs, les racines des plantes, en gemmothérapie, on va simplement utiliser les bourgeons et les jeunes pousses de la plante (“gemmae” veut dire bourgeons). Les tissus embryonnaires composant le bourgeon contiennent l’ensemble du patrimoine génétique de la future plante, de nombreux principes actifs contenus dans le bourgeon ne seront plus forcément présents dans la plante adulte ou alors en plus petite quantité (la phytothérapie utilise la plante adulte).

L’utilisation des bourgeons remonte au Moyen Âge avec les premières fabrications de sirops pour soigner les maladies respiratoires. 

Les embryons sont macérés dans un mélange de glycérine, d’alcool et d’eau avec une importante concentration de principes actifs (macérats glycérinés), les propriétés varient selon le type de plante, les macérats glycérinés de bourgeons sont considérés comme des compléments alimentaires à base de plante (pris par voie orale sous forme de gouttes). Pour différencier l’action des huiles essentielles et de la gemmothérapie sur l’organisme, on peut simplement dire que les huiles agissent sur des affections plus aiguës et bien précises à l’inverse des bourgeons qui agissent plus sur des affections chroniques. 

Le tissu embryonnaire offrirait une forte teneur en principes actifs avec une action beaucoup plus important qu’en phytothérapie où chaque partie de la plante est prise isolément.

Argilothérapie

Naturelle et simple d’utilisation, l’Argile nommée «terre magique» est utilisée depuis des millénaires. Elle a été utilisée en premier par les égyptiens pour la momification, mais également par les Chinois, les Romains et les Grecs. L’Argile est très riche en minéraux et oligo-éléments, sa couleur varie en fonction de sa composition. L’argile se trouve en forme de gisements où on l’extrait, la purifie, la sèche au soleil, puis on la concasse en fine poussière.

L’argile verte :

Elle contient de la magnésie, de la silice, des oxydes et des phosphates.

  • Elle est désintoxiquante
  • Reminéralisante
  • Absorbante et peut être utilisée en cataplasmes externes ou sous forme d’eau argileuse à boire (gastro, problèmes digestifs).

la meilleure est la montmorillonite.

L’argile blanche :

Elle est constituée de silice et d’alumine. Elle a des actions :

  • Antibactérienne
  • Anti-inflammatoire
  • Cicatrisante
  • Par voie digestive, elle protège les muqueuses gastriques et intestinales, accélère leur cicatrisation et absorbe les toxines.
  • Elle diminue les ballonnements et traite les intoxications alimentaires.
  • Elle régule le pH et le transit.
  • Par voie externe, elle est utilisée en cataplasme, en masque ou tout simplement pour poudrer les bébés.

On utilise aussi d’autres argiles :

  • Les illites sont des argiles riches en calcium et pauvres en magnésium qui collent beaucoup à la peau. Elles sont utilisées pour leur capacité à absorber les déchets et les impuretés. En cataplasme, elles sont intéressantes en cas de traumatismes et contusions (elles font diminuer le gonflement comme pour les entorses…).
  • Les attapulgites sont des argiles utilisées en pansement gastrique.
  • Les bentonites sont souvent utilisées en cosmétique car elles favorisent la pénétration des principes actifs.
  • Les octalites sont utilisées pour réduire les fermentations intestinales.
  • La diosmectite est utilisée pour traiter les diarrhées.

Les propriétés de l’argile :

L’argile dirige son action où se trouve le mal, elle s’y fixe jusqu’au nettoyage complet des éléments indésirables et reconstruit par la suite.

  • Elle est absorbante

Elle a une fonction de pompe afin de retenir toutes sortes de liquides et aussi pour absorber les mauvaises odeurs (l’argile dans le frigo permet d’éviter que les aliments prennent les mauvaises odeurs), elle permet la fixation et la neutralisation des toxines, elle absorbe les radiations nocives et elle régule et protège l’organisme fragilisé par des rayonnements comme la télé ou l’ordinateur.

  • Elle est antibactérienne

Elle empêche la prolifération des bactéries.

  • Elle a un pouvoir couvrant

L’argile a un pouvoir couvrant, c’est pour cette raison qu’on l’utilise en pansement gastrique.

  • En usage interne (par voie orale) 

Elle agit sur tous les organes affectés, elle purifie (problèmes de peaux), draine et enrichie le sang pour les troubles de l’anémie. Elle comble les carences en nombreux  minéraux, elle permet même leur fixation et leur assimilation (même avec seulement une cuillère à café quotidienne).

Petits rappels :

  • Elles sont complémentaires à la médecine
  • Les cures d’argiles ne sont pas compatibles avec la prise de médicaments car les capacités d’absorption de l’argile peuvent neutraliser les principes actifs des médicaments.
  • L’argile doit être bue qu’a plusieurs heures de distance d’une prise de médicaments d’homéopathie ou de plantes médicinales.
  • Pas de cure d’argile pour une personne qui souffre de constipation, d’hernie ou d’hypertension.
  • Déconseillée aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 36 mois.

SUR QUOI AGIT LA PHYTOTHÉRAPIE ?

Même si la phytothérapie agit sur bons nombres de problématiques, voici une petite liste d’utilisation :

  • Elle prévient mais peut également soigner une majorité de nos maux du quotidien
  • Elle accompagne un traitement allopathique
  • Elle permet une meilleure hygiène de vie
  • Elle est très utilisé en cosmétique mais également pour les sportifs

RECOMMANDATION :

Attention, les plantes ne sont pas adaptées à tout le monde et certaines peuvent vraiment être toxiques. Certains mélanges de plantes peuvent être très dangereux.

J’espère vous avoir un peu plus éclairé sur cette méthode naturelle bien efficace, si vous avez besoin d’être conseillé, n’hésitez pas à vous rendre sur la page du grimoire magique.

You Might Also Like

No Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :